Comment faire pousser du cannabis en intérieur ? Comment fabriquer ou installer un placard de culture ? Quelle est la meilleure technique pour faire germer des graines de cannabis ?

Je me suis posé toutes ces questions et bien d’autres lorsque j’ai commencé à faire pousser de l’herbe il y a maintenant plus de 10 ans.

J’ai passé des dizaines d’heures pendant plusieurs mois sur les forums de Cannaweed, les vidéos Youtube montrant des installations immenses aux Etats-Unis, les sites de vente de graines, etc.

Je voulais diversifier mes sources. Mais je me retrouvais parfois avec des avis ou des conseils contradictoires. Au final je bloquais sur des détails qui m’empêchaient d’avancer dans mon projet.

A l’époque, j’aurai adoré avoir un guide étape par étape, un genre de plan d’attaque pour cultiver du cannabis en intérieur.

Faire Pousser du Cannabis en Intérieur pour les débutants – Le guide complet pour se lancer

L’objectif de ce guide est de donner aux débutants une méthode simple, sûre et efficace se lancer.

Cet article ne fera pas de vous un expert du jour au lendemain. Mais il vous permettra de lancer et de réussir votre première culture de cannabis en intérieur.

Gardez ce guide à portée de main tout au long de votre première session afin de pouvoir y revenir régulièrement.

Voici les 5 étapes pour faire pousser du cannabis en intérieur :

  1. Définir votre projet pour cultiver du cannabis en intérieur
  2. Acheter le matériel de culture indoor
  3. Sélectionner les graines de cannabis à faire pousser en intérieur
  4. Cultiver du cannabis en intérieur de la germination à la récolte
  5. Récolter votre weed

1. Définir Votre Projet Pour Cultiver Du Cannabis En Intérieur

La définition de votre projet de culture est la toute première étape pour pouvoir commencer à cultiver du cannabis en intérieur. Et c’est aussi une étape clé : si votre projet, vos objectifs et vos contraintes sont clairement définis à l’avance, vous aurez une feuille de route pour votre première session.

A ce stade, il faut considérer les questions suivantes :

  • Combien de grammes de weed souhaitez-vous récolter ?
  • Quel est votre budget pour cultiver en intérieur ?
  • Considérer les contraintes d’un culture indoor : bruit, odeur, encombrement, présence requise et risques.

Combien de grammes de weed souhaitez-vous récolter ?

Avant de vous lancer dans la culture de cannabis en intérieur, il est important de savoir combien de grammes de beuh vous voulez récolter.

En effet vos objectifs de récolte déterminent la taille de votre installation. Pour récolter plus d’herbe, il vous faudra un espace plus grand et du matériel de culture différent.

La principale différence en terme de matériel c’est la taille de votre placard de culture, la puissance d’éclairage. De plus, il vous faudra un système de gestion du climat adapté à la taille de votre espace et à votre éclairage horticole.

Voici quelques examples de configuration en fonction de vos objectifs de récolte :

  • Environ 100g de weed par récolte : box 80 x 80cm avec lampe LED 100w
  • 200 à 400g de weed par récolte : box de 100 x 100cm avec lampe LED 200w ou HPS 400w
  • Plus 500g par récolte : box de 120 x 120cm avec lampe LED 450w ou HPS 600w

Quel est votre budget pour cultiver du cannabis en intérieur ?

Pour faire pousser du cannabis en intérieur, il faut investir dans du matériel de culture que vous pourrez réutiliser pour plusieurs sessions.

Comptez entre 400 et 1 000 euros pour une installation de culture indoor complète. Cela comprend la box de culture, l’éclairage, le système de gestion du climat et les autres petits équipements.

Si vous voulez cultiver du cannabis indoor le moins cher possible, il vous faudra au moins 200 euros pour un petit kit de culture pas cher.

Et bien entendu, vous pouvez aussi optez pour du matériel haut de gamme, au quel cas vous pourriez dépensez entre 1 000 et 1 500 euros pour une installation de la même taille.

En plus de l’investissement de départ dans le matériel, vous devez ajouter le coût des consommables :

  • les graines de cannabis
  • les engrais et le terreau
  • l’électricité

Comptez entre 100 et 300 euros par session pour les consommables. Le coût varie surtout en fonction la puissance de votre éclairage qui influe sur votre consommation électrique.

Ok donc on récapitule : pour lancer une première session en intérieur vous aurez besoin de 500 à 1 300 euros tout compris. Puis seulement 100 à 300 euros de consommables pour les sessions suivantes.

Si vous décidez d’aller au moins cher, il vous faudra au moins 300 euros au total pour lancer votre première sessionn indoor.

En revanche, si vous optez pour du matériiel haut de gamme, comptez entre 1 300 et 1 800 euros pour vous lancer.

Dans tous les cas, si vous réussissez votre culture, vous aurez largement amorti votre investissement en matériel après la première session. Donc ça dépend vraiment de votre budget initial.

Comment faire si vous n’avez pas 300 euros pour commencer à cultiver en intérieur ?

Plusieurs options s’offrent à vous :

  • Faire pousser en extérieur : dans un jardin, en guérilla ou sur un balcon
  • Cultiver en intérieur sans placard et sans lampe : attendez-vous à une petite récolte
  • Récupérer du matériel d’occasion gratuitement ou à petit prix.

Considérez les contraintes liées à la culture en intérieur : bruit, odeur, encombrement etc.

Faire pousser du cannabis en intérieur présente plusieurs contraintes. Et même si vous sommes convaincu que ça vaut le coup de cultiver son propre cannabis, il vaut mieux considérer ces contraintes et inconvénients avant de se lancer.

Le bruit d’une culture de cannabis en intérieur

Le bruit d’une installation de culture en intérieur peut s’avérer assez dérangeant. Il sera très difficile de dormir dans la même pièce à cause du bruit du système de ventilation.

Pour atténuer les nnuisances sonores, vous pouvez utiliser un extracteur silencieux et de la gaines d’extraction insonrisée.

De plus, nous recommandons de placer votre placard de culture dans une pièce à l’écart pour limiter les nuisances sonores. Cela vous aidera aussi à rester discret si vous avez des visiteurs.

L’odeur d’une plantation de cannabis indoor

Les plantes de cannabis libèrent une forte odeur lors de la phase de floraison. Cette odeur peut rapidement envahir votre appartement et même atteindre les couloirs de votre immeubles si vous en faites pas attention.

Pour éviter les odeurs, le plus important est de bien aérer votre intérieur. Un courant d’air léger et continu permet de rafraichir l’air ambiant etainsi d’éviter la concentration des odeurs.

Si vous voulez éliminer les odeurs efficacement, vous aurez besoin d’un filtre à charbon relié à votre extracteur d’air. Cela garantit que l’air s’échappant de votre espace de culture ne soit pas chargé en odeur de cannabis.

L’encombrement

Un placard de culture indoor prend de la place. Que l’on choisisse une petite box de moins d’un mètre carré ou une tente de culture double de 120 x 240cm, on ne se rend souvent pas bien compte de l’encombrement jusuq’au moment de monter la box.

La présence requise

Même s’il est possible d’automatiser une partie de votre culture indoor, vous devrez quand même être présent sur place pendant les 3-4 mois que durent la session. Ou bien avoir quelqu’un quii peut passer quand vous partez en vacances.

Les risques

Enfin, vous devez considérer les risques liés à la culture en intérieur. En effet, un incident électrique ou un incendie est vite arrivé et vous devez vous protéger au maximum.

2. Acheter Le Matériel De Culture

Maintenant que vous avez clairement défini votre projet et vos objectifs de culture, vous pouvez sélectionner et acheter le matériel dont vous avez besoin.

L’installation de culture de cannabis en intérieur peut coûter cher. Ne tombez pas dans le piège de la sur-optimisation lorsque vous débutez.

Dans cette section nous vous expliquons :

  • Le matériel dont vous avez besoin pour cultiver en intérieur et comment choisir chaque élément
  • Où acheter votre matériel de culture
  • Comment aménager, préparer et tester votre espace de culture

Le matériel de culture comprend :

  • L’espace de culture
  • L’éclairage
  • Le systèmme de gestion du climat
  • Les pots, le terreau et les engrais
  • Les autres petits équippements.

L’espace de culture indoor

Différentes options s’offrent à vous pour votre placard. Vous pouvez, comme nous le recommandons, acheter une box de culture spécifiquement conçue pour cultiver en intérieur.

Image d'une Superbox Evolution qui est une Tente de Culture de Cannabis

Mais vous pouvez aussi utiliser et adapter un espace existant tel qu’une armoire ou cagibi. Vous pouvez même construire votre espace de culture vous-même à condition que vous soyez un peu bricoleur.

N’oubliez pas dans ce cas de recouvrir les parois de votre espace de culture avec un matériau réfléchissant tel que du Mylar.

Simplifiez vous la vie et optez pour une tente de culture.

Une fois sortie de son emballage, il vous suffit d’assembler la tente comme un meuble Ikea. Il est possible de monter une box tout seul. Néanmoins il sera plus facile de le faire avec l’aide de seconde personne.

Pour choisir la bonne tente de culture, prenez en compte les dimension de votre espace, sa forme ainsi que votre budget. Si vous ne souhaitez faire qu’une seule session, unen box premier prix suffira. en revanche, si vous prévoyez de cultiver régulièrement, innvestissez dans une box de culture de meilleure qualité telles que celles de Secret Jardin.

Article Complémentaire :
Comment Choisir votre Box de Culture en Intérieur

L’Éclairage pour cultiver du cannabis en intérieur

La lampe de culture est la pièce maitresse de votre installation.

Pour le type d’éclairage, nous recommendons les lampes LED et les lampes HPS.

Les lampes LED permettent de réduire la facture d’électricité ainsi que votre empreinte écologique. Mais elles coùtent assez chères à l’achat. Il faut donc être sûr de cultiver régulièrement avant de faire un tel investissement.

Les lampes HPS quant à elles, offrent d’excellente performances pour un prix d’achat attractif. Leur inconvénient c’est la consommation électrique et donc leur coùt à l’usage. Les lampes HPS sont composées d’une ampoule, d’un réflecteur et d’un ballast.

Tout comme la taille de votre espace de culture, la puissance de votre éclairage dépend de vos objectifs de culture.

Nous avons posé la questions dans notre communauté et voici les résultats de notre sondage auprès de plus de 400 cannabiculteurs francophones.

Moyenne de grammes de weed récoltés par session en fonction de la puissance d’éclairage :

  • 600 watts HPS : 438 grammes (72 réponses)
  • 400 watts HPS : 263 grammes (106 réponses)
  • 250 watts HPS : 139 grammes (62 réponses )
  • 450 watts LED : 424 grammes (45 réponses)
  • 300 watts LED : 264 grammes (68 réponses)
  • 200 watts LED : 181 grammes (27 responses)
  • 150 watts LED : 138 grammes (24 réponses)
  • 100 watts LED or less : 45 grammes (12 réponses)

Les ampoules 600 watts offrent le meilleur rapport efficacité/prix. Mais si vous préférez y aller doucement au début, vous pouvez commencer avec une 400 watts ou une 250 watts.

Si vous avez les moyens d’investir dans une lampe LED de qualité, nous vous le conseillons. Vous y gagnere sur le long terme.

Une lampe HPS 600w ou LED 450w implique un rythme plus intensif pour les plantes. Plus de lumière, des arrosages plus fréquents et une gestion de la température et de l’humidité un peu plus difficile.

Les lampes HPS 250w et LED 150w ou moins conviennent aux petits espaces de culture.

Il existe d’autres types de lampes tels que les CMH, CFL, ou néons. Lisez notre guide complete de l’éclairage horticole pour les découvrir.

Le système de gestion du climat pour culture de cannabis en intérieur

Le système de gestion du climat comprend des éléments suivants :

  • Extracteur d’air principal – pour la sortie d’air
  • Extracteur d’air secondaire – pour l’entrée d’air
  • Ventilateur – pour brasser l’air à l’intérieur de l’espace
  • Humidificateur – pour augmenter le taux d’humidité
  • Station météo – pour contrôler la température et le taux d’humidité
  • Filtre à charbon (optionnel) – pour éviter les odeurs
  • De la gaine d’aération
Image d'un Extracteur d'Air Primaklima 800m3 par Heure

Les extracteurs assurent l’entrée et l’évacuation d’air. Ils permettent de renouveler l’air à l’intérieur de l’espace de culture et de mieux maîtriser la température et le taux d’humidité.

Veillez à choisir un extracteur d’air d’une puissance adaptée à la taille de votre espace de culture et à la puissance de votre lampe. Il existe des méthodes de calcul complexes pour connaitre avec précision la puissance d’extraction nécessaire. Mais voici une indication de la puissance minimum d’extracteur en fonction de votre éclairage :

  • 600 watts HPS : 450m³/heure
  • 400 watts HPS : 300m³/heure
  • 250 watts HPS : 180m³/heure
  • 450 watts LED : 300m³/heure
  • 300 watts LED : 180m³/heure
  • 200 watts LED : 120m³/heure
  • 150 watts LED 150 watts : 100m³/heure
  • 100w or less LED : 70m³/heure

Si vous souhaitez utiliser un filtre à charbon actif, veillez à choisir un extracteur adapté. Tous les extracteurs ne sont pas compatibles avec un filtre à charbon.

Nous recommmendons les extracteurs de la marque PrimaKlima.

Pour l’extracteur secondaire, vous pouvez prendre un extracteur de salle de bain de base. En termes de puissance, il vous faudra environ la moitié de la puissance de l’extracteur principal. Donc si votre extracteur principal fait 300m³/heure, il vous faudra un extracteur d’au moins 150m³/heure pour votre entrée d’air.

Le ventilateur permet de faire circuler l’air dans l’espace de culture. Cela permet d’éviter les différences de température et d’humidité entre les différentes zones de votre espace.

Image d'un Ventilateur de Table pour la Culture de Cannabis

Il permet également de simuler l’action du vent. Vos plantes doivent légèrement bouger lorsque le ventilateur est en marche, cela ne doit pas ressembler à une tempête ! Le vent fortifie les branches de vos plantes et débarrasse les feuilles de la poussière. Si les feuilles de vos plantes sont recouverte de poussière, elles ne peuvent pas transpirer ni absorber pleinement la lumière.

Vous pouvez choisir un ventilateur de table, un ventilateur sur pied ou bien un ventilateur à pince, encore plus pratique pour la culture en intérieur.

Vous aurez besoin d’un humidificateur d’air. Au moins pour les premières semaines de croissance durant lesquelles il faut maintenir un taux d’humidité très élevé.

Il vous faut une petite station météo à l’intérieur de l’espace de culture afin de contrôler la température et le taux d’humidité de l’air.

Idéalement, l’air doit être mesuré en dessous des feuilles. Vous pouvez suspendre votre station météo à l’aide d’une corde. Ou bien acheter une station météo avec une sonde que vous placerez sous les feuilles.

Le filtre à charbon n’est pas obligatoire mais recommandé si vous souhaitez éviter les nuisances liées à l’odeur du cannabis. Nous recommandons la marque PrimaKlima, ils sont fiables et compatibles avec les extracteurs de la même marque.

Astuce : Si vous avez un budget serré, vous n’avez pas besoin d’acheter le filtre au début de votre culture. Au cours des 4 à 6 premières semaines, l’odeur produite par les plantes n’est pas très forte. Vous pourrez acheter un filtre à charbon lorsque vos plantes commencent à sentir trop fort, pendant la floraison.

Les Pots, le terreau et les engrais pour cultiver du cannabis en intérieur

Bien entendu il vous faudra des pots pour accueillir vos plantes ! Prévoyez des pots de 3 tailles différentes afin de pouvoir rempoter vos plantes deux fois. Par exemple, des pots de 1 litre, 4 litres et 11 litres.

Les meilleurs pots actuellement disponsibles sont les pots en tissu géotextile. Mais les pots en plastique, ronds, carrés et les Airpots sont très bien aussi.

Pour les engrais, nous suggérons les marques Plagron, Canna, Biobizz, Hesi, Advanced Nutrients, Metrop, General Hydroponics, General Organics ou encore Atami.

Nous recommandons aux débutants de commencer avec une gamme d’engrais simple par exemple : 

  • Solution nutritive de croissance : Plagron Terra Grow
  • Solution nutritive de floraison : Plagron Terra Bloom
  • Booster de floraison : Plagron Green Sensation

Vous pouvez aussi opter pour un stimulateur racinaire pour la phase de croissance et les premières semaines de floraison (Plagron Power Roots).

Article Complémentaire :
Comment Choisir les Meilleurs Engrais pour Culture Indoor

Enfin pour le terreau, nous conseillons le terreau spécialement conçu pour la culture de cannabis.

Je recommende le terreau que j’utilise moi-même depuis plus de 10 ans : le Plagron Lightmix.

Si vous n’avez pas la possibilité de vous procurer du terreau spécial cannabis, vous pouvez aussi opter pour du terreau horticole. Le terreau universel fonctionne aussi, mais ce n’est pas l’idéal pour cultiver du cannabis en intérieur.

Les Autres équipements de culture indoor

Il vous faudra faire quelques achats supplémentaires pour avoir un équipement complet :

  • une pipette graduée pour doser les engrais
  • un récipient pour arroser (arrosoir ou autre), un pulvérisateur et une fourchette en bois pour gratter la terre
  • 2 ou 3 multiprises sécurisées, 2 ou 3 rallonges et un minuteur pour la lampe. Nous recommandons la marque Legrand pour éviter les soucis électriques.
  • Des sangles et du ruban adhésif de réparation (résistant).

Je vous ai préparé une checklist sous forme d’infographie pour être sûr que vous n’oubliez rien.

Téléchargez la Checklist du Matériel de Culture de Cannabis en Intérieur

Checklist du Materiel Pour Faire Pousser du Cannabis

Où acheter le matériel pour faire pousser du cannabis en intérieur ?

Deux options s’offrent à vous pour acheter le matériel de culture indoor. Vous pouvez soit vous rendre dans un growshop physique, soit commander votre équipement sur internet.

Acheter le matériel dans un magasin physique présente plusieurs avantages :

  • Vous pouvez poser des questions au vendeur
  • Obtenez le matériel immédiatement, pas besoin d’attendre la livraison
  • Évitez de laissez des traces de vos achats sur internet ni sur votre relevé bancaire puisque vous pouvez payer en liquide

En revanche, acheter dans un magasin physique présente un inconvénient majeur : vous prenez le risque d’être vu entrer, sortir ou à l’intérieur du magasin par quelqu’un que vous connaissez.

Acheter votre matériel de culture en intérieur sur internet offre également plusieurs avantages :

  • Vous pouvez trouver les meilleurs prix en comparant de nombreux sites
  • Pas besoin de vous déplacer, vous recevez tout directement à la maison
  • Aucun risque de vous faire voir dans un growshop par quelqu’un que vous connaissez

Par contre, vous laisserez obligatoirement des traces de vos achats sur internet ainsi que sur votre relevé bancaire. De plus, vous ne savez pas si le colis sera emballé de façon discrète. Pour cela, nous vous conseillons de commander sur un site de confiance avec des avis positifs. Par exemple, cultureindoor.com et growshop.fr offrent une livraison discrète et un service client correct.

Aménagez et testez votre placard de culture

Aménager et tester votre espace de culture est une étape clé pour une session indoor réussie. Cependant beaucoup de débutants en négligent l’importance.

C’est pourtant l’endroit dans lequel vos plantes vont habiter pendant 3 ou 4 mois. Il faut donc prendre soin de leur aménager un espace sain et adapté à leurs besoins.

L’aménagement de l’espace de culture en intérieur

Commencez par nettoyez soigneusement la piéce dans laquelle vous allez placer votre espace de culture. Dépoussiérez toutes les surfaces ainsi que le sol puis lavez à l’eau avec un peu de javel pour désinfecter.

Montez votre box de culture et nettoyer l’intérieur à l’aide d’un chiffon humidifié dans une bassine avec de l’eau chaude et un bouchon d’eau de javel. Vous devrezégalement nettoyer soigneusement votre placard une fois que votre matériel sera installé dans votre espace.

Fixez votre extracteur d’air à l’aide de sangles. Puis placez une gaine d’extraction de chaque côté de l’extracteur avec du ruban adhésif de façon à éviter toute fuite d’air.

L’évacuation d’air doit se situer en hauteur dans l’espace de culture. Veillez à éviter les coudes sur le circuit de la gaine.

Les coudes ralentissent le flux d’air dans la gaine, ils diminuent donc la puissance d’extraction.

Placez également un extracteur de gaine en bas de l’espace de culture afin de faire entrer de l’air frais.

Le filtre à charbon devra être placé à l’extrémité du circuit d’évacuation d’air. Fixez votre filtre à charbon en hauteur, si possible à l’intérieur de votre espace de culture. Puis raccordez-le à l’extracteur à l’aide d’une gaine et de ruban adhésif.

Accrochez votre réflecteur de lampe avec son ampoule, relié à un ballast, lui-même branché sur un minuteur.

Placez votre ventilateur de façons à souffler l’air chaud entre la lampe et le sommet des plantes.

Placez les pots dans votre espace de culture et veillez à les surélever de 10 à 15 cm du sol. Cela permet d’éviter les coups de froid, l’humidité et les moisissures sur les racines.

Astuce : Utilisez une palette ou bien des pots à l’envers pour surélever vos pots.

Image d'une Box avec Materiel pour Culture de Cannabis

Dépoussiérez puis désinfectez chaque partie de l’espace de culture. Puis faîtes de même avec tous les apareils présents à l’intérieur (extracteur, réflecteur, ventilateur etc.).

Testez votre espace de culture avant de commencer à cultiver

Réglez le minuteur de votre lampe pour que celle-ci soit allumée 18 heures par jour et éteinte 6 heures par jour.

Les extracteurs d’entrée et de sortie d’air doivent fonctionner en permanence pendant la période de jour. En revanche, vous pouvez les faire fonctionner par intermittence pendant la période de nuit.

Le ventilateur doit être en marche pendant la période de jour et à l’arrêt pendant la nuit.

La température et le taux d’humidité en culture indoor sont des paramètres extrêmement importants.

Mettez en marche la lampe et le système de gestion du climat pendant 24 heures pour vérifier que la température et le taux d’humidité soient corrects.

Vous devriez avoir entre 22 et 26°C lorsque la lampe est allumée et entre 18 et 21°C lorsque la lampe est éteinte. Si la température monte au-dessus de 28°C ou descend en-dessous de 15°C, il faut revoir votre installation avant de lancer votre culture.

L’humidité doit rester entre 60% et 75% pendant les premiers jours de croissance. Puis entre 50% et 65% pendant le reste de la phase végétative. En floraison, vous devrez maintenir le taux d’humidité entre 35% et 50%.

Vérifiez que vous arrivez à maintenir le taux d’humidité au niveau nécessaire en jouant sur la durée de marche de l’extracteur. Vous pourriez avoir besoin d’un humidificateur d’air et/ou d’un déshumidificateur d’air.

Je vous ai fait une infographie qui récapitule les conditions climatiques et l’éclairage nécessaires aux plantes tout au long du cycle de culture en intérieur. 

Téléchargez l’Infographie des Conditions Climatiques et d’Éclairage pour Faire Pousser Cannabis en Intérieur

Infographie des Conditions Climatiques et d'Éclairage pour la Culture de Cannabis en Intérieur

3. Sélectionnez Des Variétés De Cannabis À Faire Pousser En Intérieur

Sélectionner les variétés que vous allez faire pousser et commander vos graines sont des étapes excitantes de votre projet de culture indoor. Cependant, vous devez vous poser quelques questions avant de passer commande.

Comment choisir entre variétés Sativa et Indica pour la culture en intérieur ?

Indica et Sativa sont les deux grandes familles de cannabis.

Les variétés Indica sont plus petites, compactes et denses que les variétés Sativa qui sont plus espacées, avec des feuilles plus longues et une taille plus haute.

Les Indica ont un temps de floraison plus court que les Sativa.

Les effets sontn aussi différents. Les variétés pures Indica donnent un effet plus physique et relaxant. Alors que les Sativa ont un effet plus mental et stimulant.

Pour cultiver en intérieur, les Indica sont plus appropriées en raison de leur petite taille et de leur temps de floraison court. Ils permettent en effet d’optimiser le rendement.

Cela dit, vous pouvez tout à fait faire pousser des variétés Sativa en intérieur. Il faudra juste être un peu plus patient et votre facture d’électricité sera plus élevée.

De nos jours, de nombreuses variétés sont des hybrides Sativa/Indica. Cela permet, entre autres, d’avoir des variétés aux effets Sativa avec des temps de floraison plus raisonables.

Graines de cannabis régulières, féminisées ou autofloraison pour cultiver en intérieur ?

Les graines féminisées sont les mieux adaptées à la culture de cannabis en intérieur. En effet, elles permettent d’optimiser l’utilisation de l’espace et donc le rendement.

Évitez les graines régulières en intérieur. Vous devrez vous séparer des mâles en début de floraison ce qui n’est pas idéal si vous voulez optimiser l’utilisation de l’espace. Cela dit, il est tout à fait possible de ffaire pousser en intérieur à partir de graines régulières. Donc si votre variété préférée n’est pas disponible en version féminisée, n’hésitez pas à cultiver des régulières.

Nous conseillons aux débutants d’éviter les autofloraison en intérieur. Il n’y a presque aucun intérêt à cultiver des autoflos en intérieur. En effet,, vous devez laisser vos lampes allumées au moins 16 heures sur 24 pour un rendement correct.

De plus, les autoflos sont très sensibles au stress. Elles en sont donc pas idèales pour les cultivateurs débutants.

Pour récapituler, optez pour des graines féminisées photopériodiques pour votre première session en intérieur. Vous pourrez toujours essayer d’autres types de graines quand vous aurez un peu plus d’expérience.

Sélectionner une banque de graines de cannabis pour la culture indoor

Choisir parmi toutes les banques de graines n’est pas l’étape la plus importante. Le tout est de sélectionnner des banques de graines de confiance. Vous pouvez consulter les avis de leurs clients sur des sites comme Trustpilot.

Pour les débutants en culture indoor, nnous recommandons Sensi Seeds. Il s’agit de l’une des banques de graines les mieux réputée. Ils offrent un grand choix de variétés de qualité à des prix correctes.

Vous pouvez aussi opter pour Dinafem, Female Seeds, Positronics, Dutch Passion, ou encore Green House.

Ou bien consultez notre Top 20 des meilleures banques de graines en 2021.

Sélectionner des variétés de cannabis en fonction de leur caractéristiques

En plus de choisir entre Sativa et Indica, entre graines féminisées, réguliéres et autoflo et après avoir sélectionner les banques de graines qui vous inspire le plus confiance, vous devez finalement choisir les variétés que vous aller faire pousser.

Beaucoup de cultivateurs se laissent tenter par les noms fantaisistes que les breeders donnent à leur variétés. En réalité, les noms de variétés sont là pour vendre et il ne donnent aucune indication sur la qualité ou les caratéristiques des génétiques.

Pour choisir les bonnes variétés pour faire pousser en intérieur vous devez vous focaliser sur les caratéristiques suivantes :

  • Rendement
  • Temps de floraison
  • Cannabinoïdes et effets
  • Goûts et odeurs
  • Difficulté à cultiver

Nous vous conseillons de partir sur des variétés simples lors de votre première culture. En général, les variétés anciennes sont idéales car leur génétique est stable et a été amélioré pendant de nombreuses années.

Voici quelques exemples de variétés féminisées stables et idéales pour une première session en intérieur :

Et si vous souhaitez tester des variétés un peu plus exotiques aux caractéristiques suprenantes, voici une liste de variétés faciles à cultiver :

De combien de graines de cannabis avez-vous besoin pour faire pousser en intérieur ?

Le nombre de graines que vous devez faire germer dépend du nombre de plantes par mètre carré que vous souhaitez faire pousser.

Vous devez ajuster le nombre de plantes en fonction de votre éclairage et du temps de croissance que vous voulez faire. Plus vous voulez une croissance courte, plus vous aurez besoin d’un nombre de plantes élevé pour remplir votre espace de culture.

Pour cultiver du cannabis en intérieur, nous recommandons entre 4 et 12 plants par mètres carré.

4. Cultiver Du Cannabis En Intérieur De La Germination À La Récolte

Nous voilà maintenant prêt à lancer notre premières session en intérieur. Nous avons un espace de culture opérationnel et des graines. Il ne reste plus qu’à démarrer la culture !

Voici les étapes à suivre pour la culture du cannabis à proprement parlé :

  1. La germmination des graines
  2. La phase de croissance
  3. La phase de floraison
  4. La récolte.

La germination des graines de cannabis

On a presque tous déjà fait germer des graines de lentilles ou de haricots que ce soit à l’école ou à la maison quand on était enfant. Il suffisait de placer les graines dans du coton humidifié et les graines germaient comme par magie.

Eh bien c’est presque aussi facile que ça pour faire germer des graines de cannabis !

Il y a trois étapes pour faire germer des graines :

  1. Mettre les graines en germination
  2. Planter les graines germée dans la terre
  3. Placez les pots dans l’espace de culture pour que les semis sortent de terre.

Mettez vos graines en germination

Pour germer, les graines ont besoin d’humidité, de chaleur et d’obscurité.

Voici la procédure à suivre pour faire germer des graines de cannabis :

  1. Placez 2 feuilles de sopalin dans une assiette et humidifiez-les avec de l’eau à l’aide d’un pulvérisateur en évitant l’excès d’eau
  2. Déposez-y précautionneusement vos graines en veillant à les espacer les unes des autres
  3. Recouvrez les graines avec 2 feuilles de sopalin et humidifiez-les avec le pulvérisateur en évitant l’excès d’eau
  4. Recouvrez le tout avec une autre assiette, posée à l’envers
  5. Assurez-vous que la température de la pièce soit comprise entre 20 et 24°C et que le sopalin reste humide.

Vous devez vérifier toutes les 6 à 12 heures que le sopalin entre les assiettes soit toujours humide et que la température de la pièce soit correcte.

Au bout de 48 à 72 heures, vous devriez voir la racine sortir de vos graines comme sur cette photo :

Image de la Germination Graines de Cannabis

Plantez vos graines dans la terre

Dès que vous apercevez la racine, vous pouvez planter la graine dans la terre. N’attendez pas trop longtemps avant de les planter, cela pourrait affaiblir le développement racinaire de vos plantes.

Comment Planter vos Graines de Cannabis dans la Terre ?

  1. Remplissez le pot avec du terreau et arrosez la terre jusqu’à ce qu’un peu d’eau s’écoule par le dessous du pot
  2. Faîtes un trou de 2cm avec votre doigt au milieu du pot et déposez-y une graine en plaçant la racine vers le bas.
  3. Rebouchez le trou en recouvrant délicatement la graine avec la terre. Tassez un tout petit peu avec votre doigt mais veillez bien à ne pas écraser la graine. Cela pourrait l’endommager et l’enfoncer trop profondément dans la terre.

Vous pourriez naturellement penser qu’il faut arroser la terre après y avoir planté la graine. Mais l’eau pourrait emporter la graine vers le fond du pot s’il y a une poche sèche dans la terre. 

Placez les pots dans l’espace de culture pour que les semis sortent de terre

Vous pouvez enfin allumer votre lampe et votre système de ventilation. Puis placez les pots dans votre espace de culture.

Pour finir leur germination et sortir de terre, les graines ont toujours besoin d’humidité, de chaleur est d’obscurité.

Le terreau maintient les graines humides et les protège de la lumière directe de la lampe. La lampe et le système de ventilation permettent de maintenir une température élevée, aux alentours de 24°C.

Veillez à maintenir la bonne distance entre la lampe et les pot. Une lampe trop basse pourrait brûler vos semis. Alors qu’une lampe trop haute fera tiger vos jeunes pousses.

Lorsque la plante sortira de terre, vous verrez apparaître deux petites feuilles qui ne ressemblent pas à des feuilles de cannabis. C’est les cotylédons. Félicitation, vos graines ont maintenant germé et la phase croissance de vos plantes peut commencer !

Image de Jeunes pousses de Plant de Cannabis avec Cotyledons

La phase de croissance du cannabis en intérieur

La croissance ou phase végétative est la phase durant laquelle vos plantes vont développer leurs racines, leurs branches et leurs feuilles. C’est l’ensemble du réseau qui va permettre une production de fleurs.

Durant toute la période de croissance, la lampe et le système de ventilation doivent être en marche 18 heures par jour. Sauf pour les extracteurs qui doivent fonctionner au moins par intermittence durant la nuit pour renouveler l’air de l’espace de culture.

La durée de la phase de croissance peut varier de 1 jour à plusieurs mois selon taille de la plante que vous souhaitez atteindre.

Si vous partez sur une box de 1 mètre carré avec 6 à 9 plantes, la phase de croissance durera entre 4 et 6 semaines.

Le Début de la Croissance

Vous devez maintenir un taux d’humidité entre 60 et 75% durant les premiers jours de croissance.

Surveillez chaque jour si la terre est encore humide. Enfoncez votre doigt à 2 cm sous terre. Si c’est sec, il est temps d’arroser vos plantes !

Durant la première semaine, vous n’avez pas besoin d’ajouter d’engrais lors de vos arrosages. À moins que vous utilisiez un stimulateur racinaire.

Dès qu’elles atteignenet deux étages de feuilles, rempotez vos plantes dans des pots intermédiaires, 4 litres par exemple.

Image de Plantes de Cannabis en Phase de Croissance en culture d'Intérieur

Attendez que la terre soit sèche pour rempoter. Mettez votre main sur le pot en plaçant vos doigts de part et d’autre de la tige de la plante.

Placez votre autre main sous le pot puis retournez le pot. La motte de terre devrait se détacher du pot tout en douceur. Vous éviterez ainsi d’abimer les racines de vos plantes.

Vous devriez voir des racines tout autour de la motte de terre. Si vous n’en voyez aucune, cela signifie que vous pouvez repousser le rempotage.

Remplissez le nouveau pot à 75% puis faîtes un creu au milieu du pot. Insérez la motte de terre attachée à la plante dans le trou et recouvrez de terreau. Arrosez la terre jusqu’à ce que l’eau s’écoule. 

Vous devrez répéter l’opération en rempotant les plantes dans des pots de 11 litres lorsque les racines recouvreront toute la surface du pot.

Comment Rempoter des Plants de Cannabis ?

  1. Remplissez le nouveau pot de terre à 75% puis faîtes un creu au milieu du pot.
  2. Mettez votre main sur le pot de la plante à rempoter en plaçant vos doigts de part et d’autre de la tige.
  3. Placez votre autre main sous le pot puis retournez le pot.
  4. Insérez la motte de terre attachée à la plante dans le trou et recouvrez de terreau. 
  5. Arrosez la terre jusqu’à ce que l’eau s’écoule. 

Le Reste de la Phase Végétative

Pendant le reste de la phase de croissance, maintenez un taux d’humidité entre 50 et 65% pour un résultat optimal.

Veillez à régulièrement tourner les pots et changer les plantes de place dans votre espace de culture afin de permettre à chacune de recevoir la même quantité de lumière.

Nourrissez vos plantes en ajoutant des engrais lors de vos arrosages. Mais respectez les doses indiquées par le fabricant, elles sont souvent déjà assez fortes.

Un arrosage sur cinq, ne mettez pas d’engrais et arrosez abondamment vos plantes à l’eau claire.

Cela s’appelle le rinçage et ça permet de nettoyer la terre et les racines en éliminant les résidus d’engrais. Laissez couler l’excédent d’eau par le dessous des pots afin de ne pas noyer les racines.

Image d'une Plante de Cannabis en fin de Phase Vegetative

Il existe plusieurs techniques pour optimiser la croissance telles que le palissage et le SCROG, mais nous ne développerons pas ces méthodes dans ce guide.

Même sans ces techniques, l’objectif de la croissance est que vos plantes occupent tout l’espace disponible lors du passage en floraison. La hauteur des plantes n’est pas importante. Concentrez vous sur la densité des plantes dans votre espace de culture.

Comment Arroser des Plantes de Cannabis ?

  1. Faîtes des trous dans le bouchon d’une bouteille en plastique avec un couteau.
  2. Remplissez la bouteille avec de l’eau puis ajoutez les engrais.
  3. Secouez énergiquement la bouteille pour mélanger la solution.
  4. Arrosez la plante jusqu’à ce que vous voyiez l’eau s’écouler par les petits trous situés sous le pot.
  5. Attendez que tout l’excédent d’eau s’écoule avant de remettre la plante à sa place.

De cette manière, vous êtes sûr d’avoir assez arrosé la plante et si vous l’avez trop arrosé, l’excédent sera évacué. Vous évitez ainsi les risques de sur-arrosage et de sous-arrosage de vos plantes.

La phase de floraison du cannabis en culture indoor

Durant la phase de floraison, la plante va concentrer son énergie sur la production de fleur et de résine. La croissance de son réseau de racines, de branches et de feuilles devient alors secondaire. 

La floraison en culture d’intérieur dure environ 60 jours mais cela dépend de la variété que vous cultivez. Certaines variétés finissent leur floraison en 50 jours, d’autres en plus de 100 jours.

Durant la phase de floraison, le cycle jour/nuit change. La lampe est allumée pendant seulement 12 heures par jour et doit absolument rester éteinte les 12 heures restantes.

C’est ce changement de rythme qui va déclencher la floraison.

D’ailleurs, si votre placard n’est pas complètement obscur pendant la période de nuit, vos plantes pourraient repartir en croissance. Ce qui vous ferait perdre plusieurs jours sur votre calendrier.

Assurez-vous donc que votre timer soit bien réglé et que votre placard est complètement obscur pendant la période de nuit.

Le Début de la Floraison : le Stretch

En début de floraison, la plante doit s’habituer à recevoir beaucoup moins de lumière et va naturellement s’étirer vers le haut pour aller chercher plus de lumière. C’est le stretch.

Ce stretch permet à la plante de s’agrandir au maximum avant de commencer à produit des fleurs. La plante pourra donc produire des fleurs de plus grande taille.

Il est important de finir la phase de croissance avec des plantes ayant des nœuds bien serrés car ils vont s’espacer fortement durant les deux premières semaines de floraison.

Image du Début de Floraison Plantes de Cannabis en Culture d'Intérieur

C’est pendant le stretch que vous pourrez déterminer le sexe de vos plantes.

Sur les femelles, vous verrez apparaître des calices au niveau des nœuds. Les calices ressemblent à deux pistils blanc situés aux intersections des branches.

Sur les mâles, vous verrez apparaître des petits bulbes. Si vous identifiez des mâles, retirez-les immédiatement de l’espace de culture pour éviter qu’ils contaminent les autres plantes.

La Fin de la Floraison

Pendant le dernier mois de floraison, le taux d’humidité doit diminuer pour se situer entre 35 et 50% maximum.

La plante n’a alors plus besoin d’autant d’humidité ce qui prévient la formation de champignons. Il serait dommage que les grosses têtes ne commencent à moisir de l’intérieur.

N’hésitez pas à couper les petites feuilles et branches situées en bas de vos plantes si elles ne reçoivent pas assez de lumière. Cela permettra à la plante de concentrer son énergie sur les têtes situées au sommet des pieds.

Lors des dernières semaines, les feuilles jaunissent et tombent. Vous pouvez les aider à tomber en tirant légèrement dessus mais ne les arrachez pas.

Le Rinçage

Lors des 2 ou 3 dernières semaines, n’ajoutez plus d’engrais lors de l’arrosage. Vous devez “rincer” vos plantes de tous les engrais qu’elles ont reçues pendant la culture.

Pour cela, arroser vos plantes abondamment à l’eau claire et laissez l’eau s’écouler par le dessous des pots.

Image de Plantes de Cannabis en Phase de Floraison avec des Grosses Tetes

Comment Savoir Quand c’est le Moment Récolter ?

Lorsque la fin de la floraison approche, il n’est pas évident de savoir précisément quand récolter vos plants.

Surveillez les têtes plusieurs fois par semaine à l’aide d’un mini microscope ou avec un appareil photo en utilisant le mode macro.

Vous pouvez ainsi voir les trichomes présents sur les têtes. Ce sont des petites bulles qui sont au départ transparentes et qui vont devenir blanches, ou plus exactement laiteuses, lorsque le moment de la récolte approchera.

Lorsque les trichomes sont d’apparence laiteuse, vous pouvez déjà récolter. Mais l’idéal est d’attendre encore quelques jours pour que les trichomes commencent à prendre une couleur ambrée.

N’attendez pas qu’ils deviennent trop foncés, ou bien votre herbe aura un très fort effet “stone” qui vos enverra vous coucher après le premier pétard.

5. La Récolte Du Cannabis

Vos plantes sont maintenant prêtes à être récoltées. Il s’agit de la dernière étape avant de déguster votre herbe faite maison !

La manière dont vous allez faire sécher vos plantes va être déterminante pour le goût et l’odeur de votre herbe. L’objectif est de réaliser un séchage lent qui permet aux goûts et aux odeurs de se développer au maximum.

Le séchage se déroule en trois phases : la manucure, le séchage et le curing.

La manucure des têtes de cannabis

La manucure consiste à retirer les feuilles présentes autour des têtes à l’aide d’un ciseau. Cela permet de ne conserver que le meilleur des têtes. Les feuilles ayant un goût amer, il vaut mieux éviter de les fumer.

Il est important de réaliser cette étape juste après avoir coupé les plantes et avant le séchage. Si vous manucurez des plantes sèches, vous pourriez faire tomber de nombreux trichomes.

Vous pouvez utilisez une paire de ciseaux ordinaires ou bien opter pour la praticité des ciseaux de taille pour bonsaï.

Plus vous manucurez proprement et meilleur sera le goût. Attention cependant à ne pas tomber dans l’extrême. Pas besoin de rentrer à l’intérieur des têtes pour éradiquer le moindre morceau de feuille.

Certains laissent volontairement pas mal de petites feuilles sur leurs buds car le goût ne les dérange pas et qu’ils préfèrent avoir plus d’herbe à fumer !

Image de Manucure de Têtes de Cannabis

Pour manucurer, placez la plante au-dessus d’un papier journal de manière à pouvoir récupérer les feuilles. Elles sont chargées de trichomes et donc de THC !

Il serait dommage de les jeter alors qu’on peut faire du haschich, du thé, de l’huile ou encore du lait au cannabis avec les feuilles de manucure.

Mettez vos plantes à sécher

Pour faire sécher vos plantes, vous pouvez utiliser l’espace de culture si toutes vos plantes sont arrivées à maturité au même moment. Fixez une corde de part et d’autre de l’espace de séchage. 

Coupez vos plantes à la base à l’air d’un sécateur ou d’un gros ciseau. Retournez vos plantes et accrochez-les sur la corde, la tête en bas.

Faire sécher de la Beuh en Intérieur

Vos plantes devront rester en séchage pendant 10 à 15 jours. Surveillez la température et le taux d’humidité régulièrement.

Peu importe l’espace dans lequel vous faîtes sécher vos plantes, il leur faut un endroit frais, entre 16 et 21°C. Maintenez un taux d’humidité entre 45 et 55%.

Une température inférieure à 16°C ralentit trop le séchage et fait monter le taux d’humidité. Au contraire, une température au-dessus de 21°C provoque un séchage trop rapide.

Pour savoir si vos plantes sont sèches, prenez une branche entre vos mains et essayez de la casser. Si la branche se casse et que vous entendez un “crac”, votre herbe est prête à passer en curing.

En revanche, si la branche se plie, la plante n’est pas encore assez sèche.

Le curing

Le curing est la toute dernière étape avant de passer à la dégustation de votre herbe.

Même si certains en négligent l’importance, c’est pourtant le curing qui va donner à votre herbe son goût et son odeur définitive.

Le curing consiste à enfermer les têtes dans un bocal hermétique et à ouvrir le bocal par intermittence. Cela permet d’éliminer l’humidité toujours présente à l’intérieur des têtes.

Tout d’abord, coupez les têtes et placez-les dans un bocal hermétique. Idéalement des bocaux de conserve de grand-mère avec la rondelle en caoutchouc.

Placez les bocaux dans un endroit frais et à l’abri de la lumière. Le frigo peut être une bonne option.

Image de Têtes de Weed en Curing (Sechage)

Pendant les deux premières semaines, ouvrez les bocaux une heure par jour. Vous pourrez ensuite réduire la fréquence d’ouverture des bocaux car l’herbe sera de plus en plus sèche.

Après 3-4 jours de curing votre herbe qui sentait déjà si bon va commencer à sentir le gazon. Pas de panique, c’est normal… Attendez encore une semaine et vous serez défoncés rien qu’en ouvrant vos bocaux tellement l’odeur vous attaquera le nez !

Vous pourrez commencer à fumer votre herbe après 8 à 10 jours de curing.

Vous pouvez conserver votre herbe dans ces pots pendant des mois, voire quelques années.

Après un mois de curing, ouvrez les pots une heure par semaine. Après trois mois de curing, votre herbe sera bien sèche et vous pourrez ouvrir les bocaux seulement une heure par mois.

Pour converser votre weed plus longtemps, vous pouvez la stocker dans ces bocaux, à l’abris de la lumière et dans une pièce à la température inférieure ou égale à 21°C.

Conclusion

Lisez et relisez attentivement ce guide. Parcourez également mes autres articles qui développent chaque étape de la culture de cannabis en intérieur.

Mais garder à l’esprit que vous apprendrez beaucoup plus rapidement en lançant votre première session qu’en passant des centaines d’heures, comme je l’ai fait à l’époque, à lire des montagnes de blogs, de livres etc.

Vous apprendrez en faisant et vous pourrez toujours rechercher des informations plus précises sur telle ou telle étape lorsque vous y serez confronté.

Toute ces informations vous embrouillent l’esprit et vous empêchent de commencer à faire pousser. En réalité vous en savez déjà assez pour vous lancer.

Alors n’attendez plus. Lancez-vous.

Si vous avez lu ce guide jusqu’ici, vous êtes sûrement super motivé à l’idée de vous lancer.

Je me souviens très bien les quelques mois avant de lancer ma première session. J’étais super excité, j’arrêtais pas de lire et relire les guides pour être bien sûr de ne rien oublier.

Et la vérité c’est que ça m’a pris plusieurs mois avant de me lancer. Au lieu d’attendre, j’aurai mieux fait de lancer une première session pour me faire la main.

Alors mon plus grand conseil s vous êtes vraiment déterminé à cultiver votre propre weed, c’est de vous lancer aujourd’hui.

Arrêtez d’attendre. Arrêtez de douter. Commencez aujourd’hui.

Si vou n’avez pas encore finalisé votre choix de matériel de culture, vous pouvez quand même dèjà commander vos graines. Je recommande deux sites de confiance sur lesquels j’achète toutes mes graines :

Sensi Seeds : pour les variétés de chez Sensi Seeds, White Label et Sensi Research

Seedsman : pour tous les autres breeders et banques de graines.

Articles Complémentaires :

Culture de Cannabis en Intérieur : le Guide Ultime

Les Bases Essentielles de la Culture Indoor

Les 10 Erreurs de Débutant en Culture Indoor – Et Comment Les Éviter

Matériel pour Culture en Intérieur : la Liste Complète pour se Lancer

Récolte Maximale de Cannabis – 20 Façons d’Augmenter votre Rendement en Intérieur